La mode est dans le sac

Aujourd’hui, je vous propose de rencontrer Pauline Pin, créatrice de maroquinerie pratique et minimaliste aux couleurs tendances.

PaulinePin logopauline pin créatrice Clarisse NB

Votre entreprise:

 

Tout d’abord, comment avez vous découvert l’univers de la mode ? Je suis tombée dans la mode à la naissance. Mon grand-père était directeur artistique d’un magazine de mode. Il travaillait pour Claudine (l’ancêtre de « ELLE), puis pour le « Jardin des Modes », et j’ai fait mes premiers pas comme mannequin et cover-girl à 3 mois !

Dans un premier temps, de l’extérieur et dorénavant quel regard portez-vous sur ce milieux ? Un regard amusé, beaucoup de gens jouent à la mode, se prennent beaucoup trop au sérieux, ce qui peut les rendre désagréables ou hystériques. Beaucoup d’autres espèrent gagner beaucoup d’argent avec la mode et oublient que la mode c’est se faire plaisir et faire plaisir aux gens qui portent nos créations, avant tout.

pauline pin point-de-vente-rue-charlot

Boutique parisienne rue charlot

Avez-vous eu recours à des sources de financements extérieurs pour mettre en oeuvre votre projet d’entreprise ? Juste des capitaux familiaux.

En tant que SARL, que pensez-vous de la cotisation foncière des entreprises (CFE) ? On paie beaucoup trop d’impots et surtout on paie à beaucoup trop d’organismes. Dans d’autres pays les impôts et taxes sont centralisés, l’Etat répartit ensuite les rentrées vers les différents organismes. Ce serait tellement plus simple. La CFE fait partie du lot, c’est de trop et c’est inutile. Je ne me rappelle plus combien nous payons, ce n’est de mémoire pas grand chose, aux alentours de 200-300€, ça dépend du CA je crois.

pauline pin sac jane rose

Sac Jane

Si vous aviez eu toutes les connaissances, que vous avez maintenant avant de créer votre entreprise, l’auriez vous fait de la même manière ? Je ne regrette rien, je recommencerais en évitant certains écueils, en gagnant du temps et de l’énergie, c’est tout. Bien sûr que je skipperais certaines étapes, il y a certaines choses que je ne ferais pas. Des erreurs dans des recrutements sans doute, des partenariats que je n’aurais pas dû faire…etc

 

Comment vous faites vous connaitre? Bouche à oreille, bien sûr, et des articles de presse, sur des blogs, de manière régulière.

pauline pin femme sac pétale silver

Sac Pétale silver

Quel est votre parcours scolaire/professionnel ? J’ai fait un bac scientifique, 2 années de prépa et une école de commerce, qui m’a fait voyager autour du monde. J’ai d’abord travaillé dans la communication B2B dans le monde de l’informatique en France et en Angleterre avant de devenir acheteuse en France pour un groupement de boutiques multimarques. Puis il y a quelques années je me suis lancée dans l’aventure Pauline Pin.

Acheteuse professionnelle, dans ce rôle pouvez-vous nous dire ce qui vous a plu, déplu et comment est venue l’envie de vous lancer dans « Pauline Pin » ? En tant qu’acheteuse, ce qui m’a déplu c’est le forcing des marques pour nous pousser à acheter des choses qui ne correspondait pas à notre clientèle. Chez certaines grandes maisons italiennes, on arrivait et c’est comme si la commande était déjà faite, on n’avait plus qu’à signer en bas dela page, c’est eux qui choisissait ce qu’ils voulaient vendre. Ca leur a desservi, leur marque est beaucoup moins prisée qu’à l’époque. Ce qui me plaisait, c’était d’être toujours entre 2 avions, 2 trains,…  Ce qui est devenu impossible quand je suis devenue maman et c’est pour ça que j’ai pris la décision de développer ma propre marque, près de chez moi.

pauline pin cabas aimée

Cabas Aimée

En tant qu’acheteuse, au quotidien, quelle est votre logique d’achat ? La poursuite du profit au détriment de la qualité (du produit, des conditions de travail,…) me déprime vraiment. Je fabrique mes sacs en France et j’attache beaucoup d’importance au Made in France. Ca va du jambon et des tomates aux chaussures que j’achète.

 

Que pensez-vous de la mondialisation ? La mondialisation a du bon pour plein de choses mais est malheureusement un gâchis phénoménal.

En conclusion, où vous voyez vous dans dix ans ? Dans 10 ans, Pauline Pin aura grandi. Même si ça peut paraître bizarre ou inhabituel, ce n’est pas toute ma vie et j’ai d’autres projets personnels qui me tiennent à coeur et que je souhaite voir prendre de l’importance dans les années à venir.

pauline pin sac pétale rose

Sac Pétale

D’où proviennent vos matières? Mon fournisseur de cuir est en France, ses cuirs viennent de France et d’Italie. Les Italiens sont très forts pour faire des produits parfaitement adaptés à la maroquinerie et sont meilleurs que les français pour les couleurs.

 Quel est votre produit phare ? Notre produit phare est le sac Jane.

Expression libre dites-moi pourquoi acheter votre produit, plutôt qu’un autre : Mon père avait une usine de maroquinerie, où j’allais souvent adolescente. Quand j’ai décidé de travailler pour moi, j’ai choisi les sacs parce que c’était ce qu’il y avait de plus évident et facile pour moi. Les sacs Pauline Pin sont pratiques, jolis et ludiques. C’est le côté intime et exclusif que les clientes recherchent et trouvent chez nous. Que ce soit les matières, les couleurs,… pour un prix totalement abordable.  Et puis, ils sont faits en France, ce qui est de plus en plus rare !

pauline pin pochette jane

Sac Jane

Le 17 décembre un cocktail est organisé dans la boutique-atelier de la rue Charlot. Une bonne raison de rencontrer la créatrice et voir ses créations, si vous êtes dans la région.

Dans le cas contraire voici le site internet: http://www.paulinepin.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s